Politique de la concurrence

Cadre législatif

Le principal instrument juridique introduisant les règles de la concurrence au Maroc est la loi 104-12 sur la liberté des prix et de la concurrence et la loi 20-13 sur le conseil de la concurrence. Elle a pour objet de définir les dispositions régissant la liberté des prix et d'organiser la libre concurrence. Elle définit les règles de protection de la concurrence afin de stimuler l'efficience économique et d'améliorer le bien-être des consommateurs. Elle vise également à assurer la transparence et la loyauté dans les relations commerciales.

Grâce au jeu de la concurrence, les entreprises sont constamment sous pression pour fournir aux consommateurs les meilleures gammes de biens aux meilleurs prix. Sur un marché libre, les transactions doivent être un jeu compétitif avec les consommateurs en leur qualité de bénéficiaires.

Parfois, les entreprises peuvent être tentées de prendre des mesures visant à réduire la concurrence. Ils peuvent, à titre d’exemple, conclure des accords restreignant la concurrence, en se mettant d’accord pour ne pas être en concurrence les unes avec les autres et en essayant de fixer leurs propres règles du jeu.

Par conséquent, pour préserver des marchés qui fonctionnent bien, les autorités de la concurrence doivent examiner, empêcher ou engager des poursuites en cas de comportement anticoncurrentiel.

La politique de la concurrence consiste à appliquer les règles pour garantir la mise en concurrence des entreprises les unes avec les autres pour vendre leurs produits et services, innover et proposer des prix avantageux.

Les avantages de la politique de la concurrence peuvent être résumés de la manière suivante :

    •  Des prix bas ;

    •  Une qualité supérieure ;

    •  L’innovation ;

    •  Le renforcement de l’environnement concurrentiel.

.